Quand l’art est vivant

Mes amis sont des musiciens, des peintres, des muralistes, des cinéastes et des photographes. Ils sont aussi des artistes performeurs.

C’est avec ces derniers que j’ai eu envie de m’entretenir puisque je réalise que je suis une
artiste qui ne sait de l’art que bien peu de ses nombreuses facettes et folies.

L’art est un monde mystérieux qui n’a rien de limitatif quant à ses possibilités. De plus en plus, je m’intéresse à un volet nouveau pour moi, soit l’art vivant – l’art de performance.

 

MC article 2

Si mon canevas est mon support et ma peinture mon médium, pour les artistes de l’art vivant c’est le corps qui est medium, supporté par l’environnement dans lequel il évolue (une salle, un espace public, un lieu restreint, etc).

Mon intérêt et ma curiosité a été piquée il y a quelques années quand j’ai eu la chance de
tomber sur le travail de Marina Abramović, une artiste majeure qui a marqué l’esprit de la performance et le milieu de l’art.

Tout près de nous, une panoplie incroyable d’artistes de performance sauront vous
transporter dans des émotions fortes et nouvelles. Si l’art vivant est aussi puissant, c’est sans doute par sa proximité avec l’humain. Nos interactions sociales sont souvent normées, réglées et confortables. Lorsque nous assistons à une performance, nous avons l’opportunité de toucher à des émotions nouvelles comme la proximité avec un inconnu, l’observation de situations inconfortables, ou la libre expression d’un corps en mouvement.

Je vous invite donc à découvrir un collectif qui prend vraiment son élan depuis l’été dernier, soit L’Idylle – arts vivants.

Je m’entretiens sous forme de Questions-Réponses avec les membres de ce collectif formé de 4 artistes pluridisciplinaires: Alex Côté, Mathieu-Philippe Perras, Charles CB et Jonathan Malenfant.

Qui êtes-vous ?

Nous sommes quatre artistes canadiens aux horizons artistiques bien contrastés.
Alex Côté est un artiste visuel et performeur, qui pratique aussi la vidéo, la photographie et le théâtre comme metteur en scène, scénographe et acteur.

Comédien professionnel depuis l’âge de 16 ans, l’artiste franco-ontarien Perras pratique la comédie musicale, le jeu, et plus récemment la musique électro-pop.

Originaire de Whitehorse au Yukon, Charles Cardin-Bourbeau est quant à lui danseur
contemporain, enseignant en danse, chorégraphe professionnel et artiste visuel à ses heures.

MC article 1

Formé en théâtre, Jonathan Malenfant pratique également l’art visuel et se démarque comme acteur, photographe et réalisateur de films.

Provenant de trois différentes provinces canadiennes et représentant chacun leur élément au zodiac, l’air, la terre, l’eau et le feu, ces quatre co-directeurs artistiques s’identifient également à la communauté LGBTQ+.

L’Idylle, ça veut dire quoi et ça commence où cette aventure?

Fondée en 2014 par Alex Côté, L’Idylle | arts vivants a produit plusieurs productions performatives et théâtrales à grand déploiement, participant notamment au Printemps Numérique, au Forum Social Mondial à Montréal et aux programmations de l’Espace Libre, l’Espace Cercle Carré, ainsi que les Festivals Fringe et FAST de Sorel-Tracy.

MC article 3

Après avoir travaillé comme artiste solo pendant plusieurs années à Montréal et à l’étranger, le directeur artistique Alex Côté souhaite retrouver une forme d’interdisciplinarité et d’altérité dans l’art en retournant à la création collective. À l’été 2019, Côté et Perras organisent une résidence de création multidisciplinaire au Portugal, invitant cinq autres artistes canadiens et participant à deux festivals d’art dans la région d’Aveiro. Ayant produit collaborativement des oeuvres vidéos, chorégraphiques, murales, mais aussi des ateliers, des concerts et des clips musicaux, une effervescence interdisciplinaire est ainsi née entre Charles, Jonathan et Mathieu-Philippe qui ont joint Alex à la direction artistique et générale. Depuis, l’organisme a diffusé des vidéos performatives lors de deux évènements internationaux, le Satellite Art Show du Art Basel à Miami, ainsi que le Festival Let’s Dance International Frontiers de Serendipity au Royaume-Uni.

L’Idylle a une mission, quelle est-elle et comment lui donnez-vous vie?

Basé à Montréal, L’Idylle | arts vivants est un organisme de création à but non lucratif qui met de l’avant des projets artistiques multidisciplinaires, encourage la démocratisation des arts et invite un développement interculturel grâce à une approche communautaire et environnementale.

La prise d’action de l’Idylle se manifeste en quatre mandats interdisciplinaires: la réalisation de résidences nomades internationales; la production, la création et la diffusion d’expositions et d’oeuvres performatives; la création de performances in situ dans l’espace public et en nature; et la coordination d’ateliers hybrides invitant les participants à un décloisonnement disciplinaire.

Pourquoi l’art vivant?

Nous nous tournons vers l’art vivant comme dénominateur commun de l’ensemble de nos pratiques artistiques. L’art vivant est inclusif aux arts de la scène, à la performance, à la danse, mais également à toute rencontre interdisciplinaire qui a lieu dans la famille de création de L’Idylle | arts vivants. Par exemple, les peintres Zoé Boivin et Arielle ont récemment touché à l’art vivant après avoir collaboré avec nous sur plusieurs performances.

Comment mettez-vous en relations les différentes formes d’arts?

Nos différents parcours au coeur des arts de la scène nous ont amené à voir l’art vivant comme un lieu de rencontre de toutes les formes d’art. Au théâtre, un corps en scène devient intéressant lorsqu’on y ajoute la lumière, l’objet, le son, la peinture scénique, le costume, etc. L’art devient vivant du moment qu’un public s’ajoute et que sa conscience permet de ressentir l’évolution « live » de la création et son esthétique.

MC article 4

Si je suis néophyte et que j’ai le désir de découvrir l’art vivant, je commence où?

On trouve toutes sortes de pratiques performatives à Montréal. Certaines proviennent d’un milieu plus académiques, alors que d’autres sont plus alternatives et mêlent plusieurs disciplines. Parmi ce qu’offre les FTA, RIPA, MAC, VIVA ART ACTION, ainsi que la plupart des galeries et centres universitaires, tentez d’assister à quelques performances qui piquent votre curiosité et d’autres qui suscitent peut-être une aversion ou des doutes. N’oubliez jamais que l’art de la performance est là pour vous mettre dans l’inconnu et l’inconfort, afin qu’une transformation consciente ou inconsciente se produise dans le public. Nous vous invitons finalement à suivre les pages Facebook et Instagram de L’Idylle | arts vivants, pour vous initier à l’art vivant et participer à des expériences artistiques transformatrices!

Vous povez suivre l’Idylle Arts Vivants sur leur pages Facebook et Instagram.

Suivez le Lapin sur Facebook et Instagram.

You Might Also Like

Leave a Reply